Etape 2 : Histoire de fromages

Plongée au cœur des vastes alpages de la Grande Montagne de Presle et du Verneil, ces espaces nous livrent encore aujourd’hui dans leurs paysages de nombreux indices de leur activité laitière d’autrefois.

  • Itinéraire

    A partir du marais du Pontet, prendre le chemin dans la forêt, passer par la “baraque à Michel” et aller au col du Champet. Suivre la ligne de crête jusqu’au col de la Perche d’où l’on domine l’alpage de l’Arbaretan. Descendre aux sources du Gargoton, monter au col de la Perrière et aller jusqu’au refuge du même nom.

  • Etape

    La montée du Pontet au col du Champet est essentiellement forestière. La crête au-dessus du chalet d’Arbaretan propose un point de vue magnifique sur le Mont Blanc. L’ascension du col de la Perche puis du sommet du Chapotet offre une vue plongeante sur les alpages de la Grande Montagne de Presle et du Verneil. Ils accueillent des troupeaux locaux de génisses et de vaches allaitantes, de juin à octobre. Ces pâturages ont longtemps connu un succès et une affluence importante, mais le déclin de l’élevage à partir des années 1940 et l’abandon de nombreux alpages ont entraîné le recul de l’activité pastorale laitière. A ce jour, il existe donc peu d’alpages laitiers en Belledonne. Ainsi, les chalets pastoraux du côté savoyard ne sont utilisés que rarement car les éleveurs montent voir le troupeau à la journée avant de redescendre sur leurs exploitations. La descente aux sources du Gargoton et la remontée au col de la Perrière par la combe de l’Arbet neuf est très sauvage et préservée.

  • Hébergement