Petit lexique pastoral

Le pastoralisme regroupe l’ensemble des activités d’élevage valorisant par un pâturage extensif les ressources fourragères spontanées des espaces naturels, pour assurer tout ou partie de l’alimentation des animaux. Cette activité de production peut s’exercer sur des surfaces pastorales proches des sièges d’exploitation (parcours et estives locales) ou bien s’organiser à l’échelle régionale ou interrégionale en ayant recours aux transhumances estivales ou hivernales.

La relation homme / animal / nature est la clef de voûte du système d’élevage pastoral. Les éleveurs et bergers doivent en effet s’appuyer sur des races animales adaptées et sur la complémentarité des milieux et des ressources pastorales pour satisfaire les besoins d’un troupeau en production tout en préservant la qualité et la richesse de ces milieux.

Source : Association Française de Pastoralisme, 2014

Petit tour d’horizon du pastoralisme en quelques mots-clés…

  • Alpage

    Pâturage d’altitude des Alpes (souvent au dessus de 1000 mètres) dans lequel certains troupeaux passent l’été afin de disposer de l’herbe abondante et de qualité. C’est aussi un lieu privilégié pour d’autres activités économiques, sportives ou de loisir. Ce mot est très lié aux Alpes du nord ; ailleurs on dit « estive », qui qualifie la période estivale

  • Transhumance

    La transhumance estivale désigne la migration annuelle des troupeaux des lieux d’hivernage vers les alpages. Elle est qualifiée de « grande transhumance » (entre le Sud de la France et les Alpes) ; de « moyenne transhumance » (entre les plaines des piémonts et les montagnes environnantes) ou de « petite transhumance » (troupeau hivernant dans les vallées et piémonts du massif )

  • Berger

    Le berger a pour mission de surveiller les animaux, de les soigner et de les conduire sur les différents secteurs de l’alpage. Il assure également la gestion des ressources de l’alpage, principalement l’herbe et l’eau. Il peut avoir, selon ses missions, à assurer des démarches de concertation entre les différents usagers de l’espace pastoral.

  • Groupement Pastoral

    Il s’agit d’un agrément donné à une structure collective (Association, syndicat ou Coopérative) regroupant des éleveurs afin de mutualiser des moyens (humains, techniques, financiers), et d’organiser collectivement le pâturage de leurs troupeaux. L’organisation en groupement pastoral peut permettre également de faciliter l’embauche d’un berger salarié.

  • Chiens de protection

    Il s’agit de gros chiens blancs « patous » qui ont pour rôle de protéger le troupeau face aux attaques du loup et autres prédateurs. Ils sont potentiellement dangereux s’ils sont surpris ou agressés, leur approche doit être faite avec prudence.

  • Chiens de conduite

    Ces chiens sont éduqués puis dressés de manière très rigoureuse pour obéir à des ordres précis, pouvant assembler une quarantaine de mots. Les bergers et éleveurs les utilisent pour déplacer et conduire les troupeaux en alpage, et, pour les plus précis d’entre eux, aller dans les endroits difficiles.

  • Gîtes d’alpage

    Lieux d’hébergement en montagne mixtes, à la fois lieux de vie du ou des bergers, et lieu d’accueil pour les randonneurs.

    Les 3 gîtes d’alpage de Belledonne vous accueillent :
    - Le Pré du Mollard
    - L’Oule
    - Combe Madame