En Belledonne, les alpages occupent une place importante, puisqu’ils représentent le quart de la surface du territoire. Les troupeaux rassemblent principalement des vaches, des brebis et des agneaux, accompagnés parfois de quelques chèvres.

La qualité et l’abondance des ressources fourragères de ces espaces d’altitude en font des sites recherchés par les éleveurs, qui n’auraient pas assez d’herbe pour nourrir leurs animaux toute l’année en plaine. Ainsi, à la fin du printemps, les animaux montent vers les alpages et y restent jusqu’à la fin de l’été, moment auquel ils retourneront dans leurs exploitations d’origine. C’est la transhumance estivale.

Là haut, les troupeaux se déplacent alors sur de larges pâtures et évoluent sous la surveillance du berger. Ce dernier a pour rôle essentiel de surveiller les bêtes mais aussi d’organiser leur parcours sur les différents quartiers de l’alpage afin de valoriser au mieux la ressource en herbe sur place. Les éleveurs prennent part à la surveillance des troupeaux, aident le berger, assurent le maintien des équipements et dans certains cas, s’occupent des ravitaillements.